AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
45897jhjkhuy
Acteur important ici


Nombre de messages : 262
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Jeu 28 Fév à 22:33

Citation :
Apprenant il y a quelques jours qu’un meeting du Front National doit se tenir, dans le cadre des municipales et pour toute l’agglomération lyonnaise, mercredi 27 février au soir dans les pentes de la croix rousse, un groupe d’individus décide d’organiser une riposte antifasciste. C’est impasse Fleysselles, en plein coeur du quartier des canuts, que Golniche, Benedetti et leurs sbires tiendront leur réunion, dans la salle Garcin, une des salles municipales du premier arrondissement. C’est dès lundi soir que l’information commence à circuler de personne à personne : rendez-vous à 18h au Jardin des Plantes.

Nous nous retrouvons donc à quelques dizaines au Jardin des Plantes, bientôt une bonne centaine. On discute, on se rassemble et, à 19h, on décide de se rendre sur place. Une banderole est déployée en tête de cortège : « Pas de quartier pour les fascistes », d’autres couvriront les flancs de la manifestation (« Croix-rousse antifasciste »). Bien décidés à faire comprendre aux fachos qu’ils ne sont pas les bienvenus dans les pentes, ni ailleurs, nous quittons le jardin des plantes direction rue Pierre Blanc.

Le fascisme c’est la gangrène, on l’élimine ou on en crève !

C’est en slogan que nous nous engageons dans la rue Pierre Blanc et passons devant la Plume Noire, recouverte de stickers FNJ puis incendié par les fachos en 1997. Nous nous retrouvons rapidement à l’entrée de l’impasse Fleysselles mais ne nous y engageons pas. L’idée n’est pas, immédiatement, d’aller à l’affrontement mais plutôt d’empêcher l’accès à la salle, et par voie de conséquence la tenue du meeting. Faces aux nervis du DPS (sécurité du FN) dont les faces hargneuses expriment alors la plus totale des incompréhension, les insultes et les slogans pleuvent pendant quelques instants.

Si le calme s’abat alors sur la manifestation, ce n’est que temporaire. Le meeting ne commencera que dans une heure et demi et l’accès en est donc bien bloqué. Quelques fachos tentent la provocation et c’est un court affrontement qui s’en suit, ces derniers se repliant vers le fond de l’impasse à grand renfort de bombe lacrymogène devant le nombre des antifascistes.

Les choses se corsent quand un vieux facho portant une arme de poing, un petit pistolet, dans un baudrier, le sort pour nous intimider. Mais seul de l’autre coté de la manifestation il ne fait guère le fier sans ses amis et quitte rapidement la place sous les insultes et le risque de se faire taper. On se demande encore pourquoi les quelques policiers présents sur place l’ont laissé passé armé, et pourquoi ils n’ont pas réagi quand il a sorti son arme. On se doute bien que si l’arme avait été coté antifasciste ils n’auraient pas eu la même attitude.

Vers huit heure les quelques policiers sont rejoint par leurs collègues, trois fourgonnettes ayant été dépêchées sur place. Après avoir rapidement tenté de repousser les manifestants par intimidation les CRS prennent place à l’entrée de l’impasse, entre les fascistes et nous. Ils permettront ainsi à quelques irréductibles pétainistes sur le retour de rejoindre la salle sous les insultes et les slogans. Les autres policiers nous bloquent résolument la rue Ornano, laissant les fachos accéder au lieu par là.

"Pétain, revient, tu as oublié tes chiens !"

Le face à face continue. Quelques pétards et feu d’artifice continuent d’égayer la nuit lyonnaise et les slogans antifascistes sont dans toutes les bouches. L’arrivée de Gollniche, tête baissée et pas rapide, déclenche un mouvement vers les flics, tout le monde l’insulte et un projectile, le manquant de peu, tombe sur les CRS. Les quelques fachos prenant le même chemin que lui sont copieusement hués et font profil bas sous les quolibets.

Quelques encravatés de type versaillais, après avoir longuement discuté de la marche à suivre sous un lampadaire, décident de rejoindre la salle par l’escalier de la rue Prunelle qui débouche, devant l’entrée du lycée Diderot, sur le croisement que nous occupons. Mais une trentaine de personnes, en haut des escaliers, leurs barrent la route.

On a alors le droit à des réparties des plus surprenantes. Entendre « laissez nous passer, vous niez la liberté d’expression » est toujours étonnant dans la bouche d’un facho. Mais le meilleur est à venir : « moi, au moins, je mange du porc » ou « les expulsions de clandestins, c’est qui qui les payent, c’est qui ? C’est nous !! » montrent le niveau d’intellect de l’électeur frontiste de base. Les rires et les slogans leurs répondent, dans une ambiance où les antifascistes font un concours des répartis les plus humoristiques face aux faces benêtes des bourgeois racistes.

"La Croix-rousse emmerde le Front National"

Quelques minutes de slogans enfin, qu’attrapent au vol les micros de Radio Canut, complètent le tableau. Il est déjà plus de 21h et l’annonce du départ est lancé.

Cela fait plus de deux heures que nous sommes sur place et le faible nombre de personnes ayant réussi à accéder au bâtiment montre notre réussite. A 450 € les 4 heures et vue la faible affluence, la soirée n’a du être rentable ni politiquement ni financièrement pour le parti du Borgne.

Le signal du départ est lancé afin de partir en groupe et de ne laisser personne à portée des fasciste ou des flics. Un dernier projectile part alors que la foule s’engouffre à nouveau vers la rue Pierre Blanc. Le départ plus le projectile semblent avoir servi de déclencheur aux CRS qui décident subitement de nous charger sur quelques mètres. Un lance-grenade est sorti et son projectile part dans les jambes des manifestants. Il blessera deux de nos camarades en explosant, rien de bien grave toutefois.

Après un bref face à face nous rejoignons le croisement entre la rue Pierre Blanc et la montée des Carmélites. L’instant d’un petit constat sur l’absence de blessé grave ou d’interpellé et chacun commence à s’en aller, par petit groupe, chez soi ou boire un coup.

Dormez bien braves gens

En rejoignant les terreaux par la place Sathonay nous croisons plusieurs voitures de la BAC, gyrophares allumés, roulant à toute vitesse vers les lieux de la manifestation, alors qu’en même temps cinq fourgonnettes de CRS attendent un signal sur la place.

Ils quadrilleront le quartier toute la soirée, pour rétablir l’ordre républicain que nous avons tenté de troubler par notre action antifasciste et, il faut bien le dire, une certaine envie du désordre dans leur totalitarisme rose bonbon.

Antifasciste toujours !

Reste que nous avons réaffirmé que la Croix-Rousse était un quartier où les fachos ne sont pas les bienvenus. Réaffirmé aussi une certaine capacité de mobilisation, qui, sans affichage, tracts ou publications internet, et en moins de deux jours, a largement fait ses preuves ce soir-là.

Pas de fachos dans les quartiers, Pas de quartiers pour les fachos !!




http://rebellyon.info/article4990.html

Citation :
Une soirée mouvementée pour le Front National

En route pour la salle Paul Garçin, perchée au cœur des Pentes pour assister à la réunion publique "payante" (tarif 5 euros) du Front National qui présente ses listes, je suis doublé par 3 camions et une voiture de la police nationale. Il ne fait pas de doute que nous allons au même endroit. En effet, par absence de choix ou par provocation, le meeting se tient au cœur de la Croix-Rousse rebelle, à quelques pas, entre autre, de la librairie anarchiste "La plume noire". Or, le petit peuple de la Croix-Rousse, ce microcosme de militants, d'alternatifs, de libertaires etc., compte bien montrer aux militants du Front National qu'ils ne sont pas les bienvenus ce soir chez eux. Une petite centaine de contre-manifestants occupe le carrefour menant à l'impasse Flesselles et tente d'empêcher la tenue du meeting. Les forces de polices qui leur font face, CRS et BAC flashball au poing, avancent dans le calme et aménagent un passage pour que les militants puissent accéder à la salle, ce qu'ils font sous les huées et les slogans, "pas de quartiers pour les fachos, pas de fachos dans les quartiers".

Aux "pas de quartiers pour les fascistes" répondent des "la France aux Français"...

Des jeunes du FN, dont quelques membres du DPS (département protection sécurité) se mettent, Yvan Benedetti à leur tête, à crier "La France aux Français" à plein poumon, à l'abri derrière la ligne de CRS. Ambiance. Les policiers éloignent les frontistes et calment le jeu avec les antifascistes, ne réagissant même pas aux quelques bouteilles de bières qui s'écrasent au passage des militants du FN qui arrivent au compte-goutte. Peu réagissent aux invectives, mais ce sont majoritairement des femmes frontistes qui se montrent les plus expressives du peu d'estime qu'elles portent aux contre-manifestants. La situation se tasse, pour ne s'animer que lorsque les cadres arrivent, en retard. C'est donc la police nationale qui accueille Bruno Gollnisch et le secrétaire départemental du Rhône, Christophe Boudot.

Des discours 100% pur jus FN

La situation étant stationnaire à l'extérieur, je rentre dans la salle. Une fois passés les gros bras du DPS qui garde l'entrée de la salle, c'est la déception. Il n'y pas beaucoup plus d'ambiance ici non plus. La moyenne d'âge dépasse allègrement les 55 ans malgré les efforts de jeunes réunis autour de la tête de liste du 1er arrondissement, Anne Sigriste, 23 ans et infirmière de son état. A la tribune, Yvan Benedetti pour Vénissieux, Bruno Gollnisch, simple président du comité de soutien d'Hervé Morin, assis à sa gauche, tête de liste du FN dans le 8e et à la mairie centrale, Christophe Boudot et Stéphane Poncet pour Villeurbanne fait front.
Après un discours d'introduction très général de M.Boudot s'élevant classiquement contre, en vrac, l'Union Européenne, Sarkozy et l'immigration massive, c'est Yvan Benedetti qui prend la parole. Il évoque, entre autre, l'affaire du candidat FN présent sur une autre liste et s'interroge sur le fait que ce soit André Gérin, maire communiste de Vénissieux, qui ait signalé très, trop pour être honnête selon lui, rapidement l'irrégularité, "Il (André Gérin) est rentré au bureau national du PCF à l'époque où Brejnev était maitre de l'URSS et donc du PCF." La peur du péril rouge fait encore recette au Front, visiblement.

André Gérin au Front National ?

Plus loin, il s'interrompt au milieu d'un laïus sur la communauté turque et dit "excusez moi si je pleure un peu, j'ai dû subir un gazage pour venir ici," en référence à la première échauffourée entre DPS et antifascistes où des lacrymogènes ont été utilisés. Ensuite, il énumère des extraits d'un livre d'André Gérin, où le maire communiste parle entre autre de "germes de guerre civile" parlant de la situation dans les banlieues françaises. Bruno Gollnisch, goguenard, commente: "Qu'il prenne sa carte au Front!". Rires dans la salle. Stéphane Poncet quant à lui s'indigne de la mise en place de la diversité dans les listes de l'UMP et du PS à Villeurbanne qui, selon lui, vont "transformer le conseil municipale en vitrine des minorités (...) où seul les eskimos ne seront pas représentés". Il enchaine sur la parité à Villeurbanne qui ne consisterait pas à inscrire sur les listes électorales "un homme - un femme, mais plutôt un européen, un non-européen". Devant un comité restreint, 80 personnes au grand maximum, le front est en famille et se laisse aller.

"Perben veut une caverne d'Ali Baba pour le 8 décembre, déjà qu'on a les quarante voleurs..."

Au tour d'Hervé Morin, le candidat principal, de prendre la parole. Même debout, cet ancien colonel professeur de médecine à l'allure de grand-père typique n'est pas très grand. Il se révèle être un orateur un peu meilleur que ces prédécesseurs. Après avoir critiqué "l'autophobie" de la période Collomb et prôné une réduction d'impôt "car je réduirai les dépenses", il enchaine sur les propositions de Dominique Perben, en fait celles de Philippe Génin dans son livre programmatique. Là, non content de maltraiter la langue de Shakespeare à propos de "l'underground" lyonnais, il se trompe dans les chiffres concernant les arbres que Perben veut planter et annonce carrément "trente millions d'arbres (sic, Génin parle en fait d'un million d'arbres, ce qui est déjà beaucoup), il n'y a plus qu'à y ajouter deux trois loups, des ours et les bandes de bandits de grand chemins pour détrousser les automobilistes qui restent". Enfin, à la proposition de changer la très lyonnaise fête du 8 décembre pour retrouver dixit Génin "l'ambiance de la caverne d'Ali Baba", brouhaha dans la salle et à la tribune. Là, le candidat du Front National à la mairie centrale de Lyon lance à la volée, d'une voix peu forte un "one-liner", qui plus est un "crowd-pleaser" comme disent les anglophones. "Perben veut une caverne d'Ali Baba pour le 8 décembre, déjà qu'on a les quarante voleurs hmm bon..." Cette blague digne d'une fin de banquet provoquent des rires étouffés dans un semblant d'indignation dans la salle. Sur le coup, j'ai du mal à en croire mes oreilles. Mais si, je n'ai pas un syndrome Jeanne d'Arc. Morin enchaine sur la présentation des têtes de listes, dont Albert Rosset pour le 4e qui aura ces mots sur un ton prophétique "Nous n'avons rien à perdre, nous avons tout à gagner." Hervé Morin conclut comme il a commencé d'un "Lyon fait front, Lyon fera front!" lyrique.

un Bruno Gollnisch loin d'être diminué

Bruno Gollnisch aurait levé le pied depuis son quadruple pontage de cet été et c'est pour cela qu'il ne serait que président du comité de soutien à Hervé Morin. Mais quand il commence par dire qu'il revient de Washington DC, où il a parlé à une conférence organisée par le mensuel conservateur radical American Renaissance*, puis qu'il est passé à Bruxelles ensuite à Paris pour finir à Lyon, il ne semble pas être diminué outre mesure. Son propos est moins lyonno-centré même s'il ne tarit pas d'éloges pour ses candidats. Pourtant on ne peut pas dire que ses propos débordent d'enthousiasme même s'il fait son possible pour mobiliser des troupes qui jusqu'à présent ont eu du mal à exister politiquement à Lyon au cours de la campagne pour les municipales, entre le duel Collomb/Perben et les péripéties du Modem. A la fin de la réunion, pas d'apéritif, la contre-manifestation a empêché la livraison des bouteilles mais par contre un appel à contribution, la vente du Paquebot n'a visiblement pas remis à flot les caisses du Front National.

*Mensuel fait par une équipe rédactionnelle qui pense que "la race et le conflit racial sont au coeur des challenges les plus sérieux auxquels l'Occident fait face au XXIe siècle", ils appellent cela le "race realism". Amateurs de littérature racialiste, je vous conseille leur deux pamphlets: la couleur du crime et Hispaniques, un portrait statistique.



http://lyon2008.blogs.nouvelobs.com/archive/2008/02/28/une-soiree-mouvementee-pour-le-front-national.html





ça fait bien plaisir d'y avoir croisé 2 anciens des lynxs Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joss
Real Hip-hop
avatar

Nombre de messages : 1106
Age : 28
Localisation : Lentilly69210
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Ven 29 Fév à 1:45

merci pour l'info spite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mik
Vraiment Hip-Hop
avatar

Nombre de messages : 355
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 09/05/2005

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Ven 29 Fév à 21:56

Il se passe tellement de truc dont on entend jamais parlé à lyon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hgsprod.free.fr
teckel
Vraiment Hip-Hop
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Sam 1 Mar à 15:37

quel poste hypocrite....

comme je le dit "la tolérance ne tolère pas l'intolérance".

Si les fachos d'épanouissent en étant des facho quel est le problème? ya des racistes dans les partis de gauche et à l'UMP. Le front national n'a jamais percé et ne percera jamais, faut y arrêter.

pourquoi ya pas de manif anti gay pride? pourquoi accable-t-on les occidentaux concernant la colonisation? c'est juste une histoire de mentalité les "blancs" avaient une soif de découvertes que d'autre civilisations n'avaient pas c'est tout.

biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
45897jhjkhuy
Acteur important ici


Nombre de messages : 262
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Sam 1 Mar à 16:09

non mais qu'est-ce qui faut pas lire, tu crois vraiment les conneries que t'écris ? espèce d'ignare...instruis toi avant d'ouvrir ton claque merde.

comparer le fn et la gay pride Rolling Eyes n'importe quoi, pas mieux que le coefficient intellectuel d'un poulpe.

Citation :
Le front national n'a jamais percé et ne percera jamais, faut y arrêter.

marignane, toulon, vitrolle, orange, ça te dit quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
teckel
Vraiment Hip-Hop
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Sam 1 Mar à 17:04

ouai et alors? qu'est-ce qui a changé là?
il est ou le chaos?

Quelque soit ta nationalité, si t'es pas dans ton pays, tu partira toujours avec un handicap. C'est pas nouveau et c'est la vie FN ou pas, Vlaams blok ou pas.

Tout comme la paix, les idées extrémistes qui étendent leur pouvoir à l'échelle Etatique ne font jamais long feu, la nazisme n'a été institutionnel que de 1933 à 45, auj il n'y a que des fragments qui n'ont aucune influence sociale ou politique.
vous feriez mieux de faire des manif anti UMP puisqu'ils doivent leur élection en parti aux voix du FN. Le FN en 2008 c mort je suis dsl.

biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
45897jhjkhuy
Acteur important ici


Nombre de messages : 262
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Sam 1 Mar à 17:31

Citation :
vous feriez mieux de faire des manif anti UMP puisqu'ils doivent leur élection en parti aux voix du FN. Le FN en 2008 c mort je suis dsl.

mais tu crois qu' "on" a attendu tes lumières pour savoir ce qu' "on" doit faire ?
qui a dit que le FN était un danger concret ? tu as fais un parallèle historique à 2 balles avec la montée et l'arrivée au pouvoir du nsdap hitlérien, mais c'est bien parce que beaucoup disaient que ce parti n'était pas un danger qu'un jour ils se sont réveillés et c'était trop tard...

qui a parlé de chaos ? à part toi ? tu dis que le fn n'a jamais percé ou ne percera jamais, le passé à montrer que tu disais une connerie c'est tout.

Citation :
la nazisme n'a été institutionnel que de 1933 à 45,

et 10 millions de morts, c'est vrai, c'est un détail...

Citation :
auj il n'y a que des fragments qui n'ont aucune influence sociale ou politique.

Laughing Laughing , si seulement tu savais, quelle naïveté...

enfin si les choses étaient si simples...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
teckel
Vraiment Hip-Hop
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Sam 1 Mar à 20:38

10 millions de mort? c'est la guerre man.
de plus tu est contradictoire, tu dit "qui a dit que le FN etait un danger concret?" apres tu dit "tu dis que le fn n'a jamais percé ou ne percera jamais, le passé à montrer que tu disais une connerie c'est tout.'

donc toi tu ne sais même pas si ça peut devenir un danger ou non... débutant.

Et je dit que oui, ya énormément de racistes, de fascistes ou de creux, mais c'est pas pour ça que ça constitue un danger iminent.
De toute façon dans 50 ans, aux EU la population blanche sera minoritaire. Le Racisme lié à la couleur et à l'origine sera de plus en plus affaibli c'est pas la peine de paniquer. Et regarde, là bas un noir est en passe de devenir président de la nation la plus puissante au monde.

Et ce que je veu rajouter, c'est que même au sein du continent africain il y a quand même des genocides, des conflits, qui ne sotn surement pas basés sur la couleur de peau.
Le racisme est un facteur minime de toutes les merdes qui se déroulent.

Sarko me fait bien plus flipper (par le fait qu'il instaure n'importe quoi) que bruno gollnish.

biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
45897jhjkhuy
Acteur important ici


Nombre de messages : 262
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Sam 1 Mar à 21:02

teckel a écrit:
10 millions de mort? c'est la guerre man.

non c'est pas "la guerre man", c'était la mise en place d'un programme industriel de mise à mort de populations en fonction de leur religion, de leur ethnie/race, de leurs idées ou de leur pratiques sexuelles. c'était pas une guerre comme les autres, un truc anecdotique qui vient se rajouter sur la déjà trop longue liste des massacres et barbaries humaine. C'est pas parce que le nazisme a été au pouvoir que pendant une 10aine d'année (1 jour ça aurait été de trop de toute façon) qu'il n'a peu être l'un des pires régimes que cette terre est connue. Ton relativisme me fait froid dans le dos et me révolte, t'as séché les cours d'histoire ou t'es complètement inconscient des drames qu'on causé les différents régimes fascistes du 20ème siècle ?

Citation :
de plus tu est contradictoire, tu dit "qui a dit que le FN etait un danger concret?" apres tu dit "tu dis que le fn n'a jamais percé ou ne percera jamais, le passé à montrer que tu disais une connerie c'est tout.
donc toi tu ne sais même pas si ça peut devenir un danger ou non... débutant.

t'es bête ou tu le fais exprès ?
Je suis de ceux/celles qui n'attendent pas qu'un danger potentiel devienne un danger concret, je suis pas une larve ou un collabo passif qui reste les bras croisés et qui quand ça se barre en couille s'offusque. Le FN diffuse depuis près de 30 ans ses idées dans la société française, si t'es pas capable de voir l'influence qu'il a et a eu sur la classe politique, et notamment sur le programme de la droite dite institutionnelle, achètes toi des lunettes.


Citation :
Et je dit que oui, ya énormément de racistes, de fascistes ou de creux, mais c'est pas pour ça que ça constitue un danger iminent.
De toute façon dans 50 ans, aux EU la population blanche sera minoritaire. Le Racisme lié à la couleur et à l'origine sera de plus en plus affaibli c'est pas la peine de paniquer. Et regarde, là bas un noir est en passe de devenir président de la nation la plus puissante au monde.

Laughing Laughing Laughing Laughing
en afrique du sud les blancs ont toujours été minoritaires ça n'a pas empêché presque 40 ans d'apartheid... et encore une fois tu fais des raccourcis qui simplifie des situations et des phénomènes tellement plus complexe que ce que tu décris, tout ça sur un ton péremptoire de détenteur de la grande vérité.

Citation :
Et ce que je veu rajouter, c'est que même au sein du continent africain il y a quand même des genocides, des conflits, qui ne sotn surement pas basés sur la couleur de peau.
Le racisme est un facteur minime de toutes les merdes qui se déroulent.

là encore que d'ignorance, le racisme c'est pas qu'une question de couleur de peau, c'est aussi une histoire de culture, d'ethnie, d'appartenance religieuse...et justement l'essentiel des conflits et massacres sur le continent africain sont le résultat de conflits de cet ordre : rwanda, soudan, côte divoire, etc etc...
J'ai eu croisé la route de karemera (pour ceux qui connaissent ici), rwandais hutu d'origine, et ben en regardant la télé un jour avec lui où ça parlait du génocide, il reconnaissait qui était hutu ou tutsi sans les connaitre alors que moi je ne voyais que des noirs.

Citation :
Sarko me fait bien plus flipper (par le fait qu'il instaure n'importe quoi) que bruno gollnish

moi aussi mais là n'est pas la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crapz
Real Hip-hop
avatar

Nombre de messages : 621
Age : 37
Localisation : vaulx en Velin
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Dim 2 Mar à 0:21

de toute façon t'en qu'il y aura des gens qui n'accpete pas la différence des autres et cette peur y aura des racistes et la politique c'est tous que des opportuniste pété de tune qui s'en tape de toi et moi tous!(même ceux qui font banave d'etre pret des gens et comme les gens)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tibertlechat
teckel
Vraiment Hip-Hop
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Dim 2 Mar à 14:27

"Citation:
Et ce que je veu rajouter, c'est que même au sein du continent africain il y a quand même des genocides, des conflits, qui ne sotn surement pas basés sur la couleur de peau.
Le racisme est un facteur minime de toutes les merdes qui se déroulent.


là encore que d'ignorance, le racisme c'est pas qu'une question de couleur de peau, c'est aussi une histoire de culture, d'ethnie, d'appartenance religieuse...et justement l'essentiel des conflits et massacres sur le continent africain sont le résultat de conflits de cet ordre : rwanda, soudan, côte divoire, etc etc..."

pkoi tu dit "que d'ignorance?e tu confirme justement ce que je dit, le racisme n'est pas du qu'a la couleur de la peau Boulet

39-45 n'était pas une guerre comme les autres... l'extermination des indiens l'organisation de la traite négrière ça n'y ressemble pas? Boulet

tu veux pas être une larve ou un collabo passif? lol bravo les gars on tient notre superman international le monde est sauvé!! cheers personne n'y changera rien, car au même titre qu'il y a des pédé, des blanc, des chinois, des arabes, des pédophiles, des chanteurs, et des pingouins, et bien il y aura toujours des racistes qui prennent leur pied un humiliant des gens qui n'ont pas les mêmes origine qu'eux.

Sarko me fait plus flipper que golnish et ça n'est pas la question? réflechis, yen a un qui est au pouvoir et l'autre qui est porte parole d'un parti politique en faillite financiere et electorale.

biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
45897jhjkhuy
Acteur important ici


Nombre de messages : 262
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Dim 2 Mar à 22:46

Citation :
39-45 n'était pas une guerre comme les autres... l'extermination des indiens l'organisation de la traite négrière ça n'y ressemble pas? Boulet

ça n'a rien à voir, dans la forme comme dans le fond c'est pas comparable, et vouloir à tous pris leur trouver des similitudes c'est leur enlever leurs spécificités et c'est super dangereux car ça permet le relativisme que tu fais avec "mais c'est la guerre man"...
l'escavage c'était les noirs considérés par les blancs comme des sous hommes et utilisés à leur bons vouloirs.
le massacre des amérindiens c'était la colonisation d'une nouvelle terre.
la shoa c'était l'éradication des races inférieures et surtout de l'ennemi intérieur (juif) avec des moyens industriels et une programmation technique sans commune mesure dans l'histoire.

Citation :
pkoi tu dit "que d'ignorance?e tu confirme justement ce que je dit, le racisme n'est pas du qu'a la couleur de la peau

soit tu t'exprimes mal soit tu changes d'avis pour pas perdre la face, parce que quand tu dis : "[...]qui ne sont surement pas basés sur la couleur de peau. Le racisme est un facteur minime de toutes les merdes qui se déroulent."

Tu dis deux fois la même chose : "la couleur de la peau = le racisme ne sont pas les facteurs les plus importants des guerres africaines", moi je te dis qu'au contraire si et que le racisme ne se résume pas à la couleur de la peau, mais bon bref.

enfin j'arrête là, parce qu'après ça veut rien dire, à part enfoncer des portes ouvertes et comprendre de travers ce que j'écris y a pas grand chose, ça sert à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
teckel
Vraiment Hip-Hop
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Lun 3 Mar à 18:25

nan en fait c'est toi qui joue sur mes mots.

allé biz petite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
45897jhjkhuy
Acteur important ici


Nombre de messages : 262
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Lun 3 Mar à 22:43

non c'est toi, nananère...

wouah niveau CM2 carrément.

tcho branleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
teckel
Vraiment Hip-Hop
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Mar 4 Mar à 1:10

je suis ceinture jaune de judo fait gaff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jedi69
Real Hip-hop
avatar

Nombre de messages : 884
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Mer 5 Mar à 4:50

Wesh mon petit univers Hiphop du 6.9.!!!

Bien ou bien ?


Ecoute Spite, je pense que tu te fatigues pour pas grand chose avec teckel, exposes tes idées, casses tous ce qu'il dit méthodiquement sans t'énerver.

T'es un militant anarchiste, je suis un militant communiste, lui c'est un militant du FN, d'extrême-droite, t'as vu la variante l'autre fois, c'était un gars pro-black, taharka, ils manque plus que les intégristes et on aura fait le tour.

Toi et moi, on sait que les problèmes ne sont pas fondamentalement le racisme, en tout cas moi, j'en suis sûr. Derrière le tribalisme, la religion, le racisme, le nationalisme se cache des intérêts financiers, les intérêts des capitalistes, de la bourgeoisie. La bourgeoisie entretient cette ignorance, ces doutes, la désinformation, à nous d'élever le niveau intellectuel.

A un militant de droite ou d'extrême droite, je vais pas lui expliquer rationnellement c'est quoi une ethnie, définition ethnologique qui je trouve est maintenant dépassée ... je vais pas lui expliquer rationnellement c'est quoi une religion, comment c'est né, comment l'Histoire des hommes sur terre ont engendré les religions, ils en ont rien à faire ... ils sont pas matérialistes, ils sont pas scientifiques ... ils ont juste de la rancœur, de la haine, ils sont aveuglés, donc, TECKEL veut simplement te provoquer, jouer avec tes nerfs, avec les sentiments, il dira n'importe quelle arguments, il n'y croit pas une seconde. Faut te mettre dans la tête que c'est un militant, il est négationniste, il nie les fait historique, avéré, il entretient l'ignorance, le doute.

Alors démonte le, démonte tout ces argument soigneusement, en prenant ton temps, en allant à l'essentiel, c'est d'ailleurs ce que tu fais, mais voilà, rester calme, déterminé face à lui. Dis toi que les autres sont avec toi que tu parles aux autres, aux forumeurs, que tu le dénonce à leurs yeux, d'ailleurs, tout le monde le connait ici, il s'est fait bannir plusieurs fois, pour ces propos raciste, là, il recommence, faut juste expliquer ce qui est raciste dans son raisonnement, et dire la vérité, les faits historiques, les processus.


Et j'espère qu'il se fera bannir définitivement !!!



allé ...



A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lalyhaine
teckel
Vraiment Hip-Hop
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Mer 5 Mar à 15:40

je n'ai jamais dit de choses racistes.
je me suis fait banir pcke le fait que je taille un clip de Ravage n'avais pas plus.

t'écoutes assassin non? alors "apprend l'histoire avant de pouvoir parler" Wink

biz ptite keu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
45897jhjkhuy
Acteur important ici


Nombre de messages : 262
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Mer 5 Mar à 22:35

teckel garde tes ""insultes"" pour la court de ton collège, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Ven 9 Jan à 6:44

Je connais tres bien la jeunesse pseudo-gauchiste croix-roussienne de merde et ses faux combats anti-tout-et-n'importe-quoi (j'ai grandi avec eux). Ce sont des moutons et franchement, ne leur donnez pas de credit parce que eux, le hip hop, ils chient dessus allegrement en privé.Ces futurs bobos, alcooliques,crasseux et drogués pour la plupart sont des adeptes du pret-a-penser.
A part baiser entre eux, les freeparty, et s'unir pour des causes ringardes et obsoletes ils ne font RIEN, mais ça c pas grave parce qu'une fois la jeunesse passée, papa et maman sont encore la pour leur assurer un bel avenir.
Je prefere encore les gens du FN pour leur franchise...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Ven 9 Jan à 8:35

Ah oui, derniere chose, vu la croissance du prix de l'immobilier dans cette zone, tout ces branleurs vont progressivement laisser la place à une bourgeoisie encore plus friquée à qui ils preparent le terrain depuis une dizaine d'années. On les retrouvera donc a faire du jongle et a jouer aux rebelles à la friche rvi. A moins que la mairie ne leur propose des tafs d'intermittents du spectacle pour jouer les revolutionnaires (si ce n'est pas deja le cas...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Ven 9 Jan à 10:24

allé une dernière pas de moi, de SOKash:
"...toi et tes potes, tu sais les antifafs, mais dans ton entourage, y'a pas d'arabes ,y'a que des blancs qui passent..."
Revenir en haut Aller en bas
45897jhjkhuy
Acteur important ici


Nombre de messages : 262
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Dim 1 Mar à 16:38

Citation :
je connais tres bien la jeunesse pseudo-gauchiste croix-roussienne de merde et ses faux combats anti-tout-et-n'importe-quoi (j'ai grandi avec eux). Ce sont des moutons et franchement, ne leur donnez pas de credit parce que eux, le hip hop, ils chient dessus allegrement en privé.Ces futurs bobos, alcooliques,crasseux et drogués pour la plupart sont des adeptes du pret-a-penser.
A part baiser entre eux, les freeparty, et s'unir pour des causes ringardes et obsoletes ils ne font RIEN, mais ça c pas grave parce qu'une fois la jeunesse passée, papa et maman sont encore la pour leur assurer un bel avenir.

Laughing Laughing pinaise quand on a aucune idée de qui on parle on la ramène pas de la sorte, t'es trop marrant V, trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Lun 2 Mar à 0:07

content de te faire rire, spite, tu fais sans doute partie de ces gens auxquels je préfere preter à rire plutot que donner à reflechir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Lun 2 Mar à 0:10

...ce serait peine perdue
Revenir en haut Aller en bas
teckel
Vraiment Hip-Hop
avatar

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   Lun 2 Mar à 16:25

je sais pas moi par exemple je n'aime pas les roux.
ils ont le droit de ne pas aimer les noirs, les arabes, les chinois ou les indoux.

albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée antifasciste dans les pentes de la X-Rousse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» petite soirée sympa dans un garage
» Mika à Sacrée Soirée sur TF1 - le 16/12/09
» Free Party - 29 Juillet 06 - 74
» soirée JUMP dans le hainaut tous les vendredi!!!!
» Soirée Funk dans l' Essonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Discussions générales-
Sauter vers: